La fibromyalgie déclarée comme raison de l’invalidité permanente

Enfin, les tribunaux espagnols ont fait quelque chose pour la fibromyalgie, les tribunaux espagnols ont considéré la fibromyalgie comme un état d’invalidité permanente. J’espère que d’autres pays, tels que les États-Unis et le Royaume-Uni, adopteront une telle chose

La décision a été prise sur la base d’une femme (une opérante dans une entreprise de produits chimiques) souffrant d’anxiété majeure, de douleurs cervicales et de processus dégénératifs sans atteinte des racines confirmée comme étant invalide de manière permanente à cause de la fibromyalgie. Le magistrat a estimé que «le remorquage de l’impuissance permanente doit être rendu essentiellement égal aux limitations fonctionnelles résultant des souffrances du travailleur».

Le magistrat déclare qu’il faut reconnaître l’incapacité à être compris par la perte de capacités corporelles ou fonctionnelles réduisant ou annulant les problèmes liés au travail. Non seulement cela devrait être reconnu lorsqu’une personne manque physiquement pour effectuer un travail, mais aussi quand le travailleur conserve les compétences nécessaires pour effectuer n’importe quel travail avec un minimum d’efficacité, selon des procédures simples.

Dans le spécimen de la femme, le magistrat a statué que la condition «empêche la bonne exécution de tout type de travail, y compris la nature sédentaire et les tâches légères qui ne nécessitent pas d’efforts physiques particulièrement intenses. À l’heure actuelle, un trouble majeur de nature grave, qui survient avec une intensité insupportable, réduit à néant leur capacité de travail, à laquelle sont veuves d’autres affections dégénératives. »La femme souffrait de symptômes graves sans symptômes psychotiques et de douleurs cervicales. ainsi que des processus dégénératifs sans atteinte des racines, fibromyalgie et syndrome de fatigue chronique. La magistrate a statué qu’elle était invalide et a rejeté la demande de l’Institut national de la sécurité sociale (INSS) par rapport à une sentence qui avait rendu le lanugo, le magistrat du travail 1 de Gérone en 2013.

Un travailleur souffrant de fibromyalgie et du syndrome de fatigue chronique présentait le même problème. L’homme souffrait de fibromyalgie de niveau III et de SFC, ainsi que d’un trouble dépressif chronique, d’une déficience cognitive estivale et d’un syndrome du canal carpien. Le magistrat a statué que bien que l’homme ait les compétences pour certaines activités, il n’avait pas le pouvoir d’effectuer un travail physique étendu.

La condition peut rationaliser la douleur intense qui peut considérablement miner les sujets productifs d’une personne en termes de performances, de sujets et d’efficacité. Sans le fait que le travail léger est suffisant pour la condition débilitante, la condition devrait être considérée comme invalidante. Les tribunaux affirment que cette strate d’impuissance ne devrait pas être reconnue uniquement lorsque la personne ne dispose d’aucun sujet de travail forcé, mais aussi lorsqu’elle n’est pas misogyne pour effectuer un travail avec une efficacité minimale, aussi simple soit-il.

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *